BlogGrowth Hacking5 exemples de Growth Hacking réussis

5 exemples de Growth Hacking réussis

Le Growth Hacking, qu’est-ce-que c’est ?

Le growth hacking est une approche du marketing qui vise à stimuler une croissance rapide avec des ressources limitées. Contrairement aux méthodes conventionnelles, le growth hacking se traduit par l’utilisation des données et des expérimentations pour optimiser les résultats. Les start-ups en particulier adoptent souvent cette approche pour accélérer leur développement sans avoir à mobiliser des budgets considérables.

Plutôt que de suivre des pratiques marketing conventionnelles, les growth hackers mettent l’accent sur la créativité et la flexibilité pour atteindre leurs objectifs. Sean Ellis, entrepreneur et pionnier du concept, l’a popularisé en démontrant son efficacité dans des entreprises comme Airbnb et Dropbox, où il a contribué à leur croissance rapide.

À qui s’adresse le growth hacking ?

Le growth hacking s’adresse principalement à plusieurs types d’entreprises et de départements qui visent une croissance rapide et durable :

  • Les startups, particulièrement celles qui cherchent à scaler rapidement leurs activités.
  • Les grandes entreprises de e-services telles que Deezer, Manomano, YouTube, Spotify, Veepee… qui utilisent cette stratégie pour maintenir leur positionnement sur le marché et stimuler leur expansion.
  • Les marques et entreprises qui ambitionnent d’accélérer leur croissance en ligne- Carrefour, Decathlon, Leroy Merlin, Docaposte…
  • Les départements marketing et les décideurs, qui envisagent d’augmenter leur base de clients pour l’année à venir en exploitant de nouveaux leviers de croissance.

Le growth hacking se distingue par sa capacité à générer des résultats rapides et mesurables. En adoptant une approche axée sur l’expérimentation continue, les entreprises peuvent non seulement attirer de nouveaux clients mais aussi fidéliser leur audience existante. 

Quelles sont les techniques les plus courantes de growth hacking ?

Les techniques de growth hacking les plus courantes sont :

Optimisation du SEO (Search Engine Optimization) : le SEO est essentiel pour attirer un trafic organique sur un site web. Les growth hackers utilisent des stratégies telles que la recherche de mots clés, l’optimisation du contenu et l’amélioration de la structure du site pour obtenir de meilleurs classements dans les moteurs de recherche comme Google. En se classant plus haut, les entreprises augmentent leur visibilité et leur potentiel d’acquisition de nouveaux utilisateurs sans recourir à des dépenses publicitaires élevées.

Marketing viral : le marketing viral repose sur la création de contenu attrayant et engageant qui incite les utilisateurs à le partager largement. Cela peut inclure des vidéos virales, des mèmes, des concours ou des campagnes créatives sur les réseaux sociaux. L’objectif est de profiter des réseaux sociaux des utilisateurs pour diffuser rapidement le message de la marque pour toucher un large public.

A/B testing : un A/B test consiste à tester différentes versions d’une page web, d’une application ou d’une campagne marketing pour déterminer laquelle génère les meilleurs résultats en termes de conversions. Les growth hackers modifient des éléments comme les titres, les couleurs, les appels à l’action, etc., et analysent ensuite les données pour prendre des décisions basées sur les performances réelles plutôt que sur des hypothèses.

Landing pages optimisées : les landing pages sont spécialement conçues pour convertir les visiteurs en leads ou clients. Les growth hackers créent des landing pages claires, concises et persuasives qui mettent en avant les avantages du produit ou service, tout en simplifiant le processus de conversion. Cela peut inclure des formulaires de capture de leads, des témoignages clients et des offres spéciales pour encourager l’action immédiate des visiteurs.

Incentives et parrainage : encourager les utilisateurs existants à parrainer de nouveaux utilisateurs est une stratégie efficace de growth hacking. En offrant des incitations comme des réductions, des crédits gratuits ou des avantages exclusifs pour chaque référence réussie, les entreprises augmentent leur base d’utilisateurs rapidement. Cela repose sur le principe que les utilisateurs satisfaits sont les meilleurs ambassadeurs de la marque.

Utilisation de la data : les données sont au cœur du growth hacking. Les growth hackers analysent et interprètent les données pour identifier les tendances, les comportements des utilisateurs et les opportunités de croissance. Cela peut inclure l’analyse des performances des campagnes, le comportement des utilisateurs sur le site web ou l’application, ainsi que les retours des clients pour optimiser les stratégies marketing et améliorer les résultats.

Intégration de boutons de partage sur les réseaux sociaux : faciliter le partage sur les réseaux sociaux est une technique simple mais puissante. Les growth hackers intègrent des boutons de partage sur les pages de contenu, les produits ou les services pour permettre aux utilisateurs de partager facilement avec leurs réseaux. Cela amplifie la portée organique du contenu et encourage l’engagement et la croissance de la base d’utilisateurs.

5 exemples de Growth Hacking réussis

Certaines entreprises se sont distinguées par leur capacité à se développer et à captiver l’attention grâce à des stratégies créatives (et efficaces). 

Deezer

Deezer, par exemple, a métamorphosé sa visibilité en ligne en adoptant une stratégie SEO agressive. En indexant des millions de pages de contenu musical sur Google, Deezer s’est positionné en tête des résultats de recherche pour toute requête liée à la musique en France. Cette approche a non seulement attiré plus de 1,5 million d’utilisateurs, mais elle a également relégué ses concurrents historiques comme Jiwa et Radioblog, faisant de Deezer une référence incontournable dans le domaine du streaming musical.

Backmarket

Backmarket a brillamment exploité la Journée Mondiale de la Terre avec son initiative « Hack Market ». Backmarket a déployé des bots devant des Apple Stores à Paris, Londres et Berlin. Ces bots envoyaient des Airdrop à chaque personne qui rentrait dans un Apple Store pour les sensibiliser aux avantages des produits reconditionnés. Cette campagne a non seulement augmenté les ventes de produits reconditionnés, mais elle a également engendré une viralité inattendue avec une vidéo atteignant plus de 36 millions de vues sur les réseaux sociaux. Cette approche a renforcé la position de Backmarket en tant que leader dans le marché des appareils électroniques reconditionnés.

Netflix

Netflix a adopté une stratégie de growth hacking tout aussi audacieuse en exploitant les forums de cinéphiles pour se faire connaître. Les fondateurs de Netflix ont participé activement à ces communautés en ligne, interagissant avec les membres et établissant des relations amicales. Cet engagement dans les forums leur a permis de transformer rapidement les passionnés de cinéma en utilisateurs fidèles de Netflix dès le lancement de leur plateforme de streaming vidéo. Cette approche, appelée Piggybacking a démontré l’efficacité du growth hacking en exploitant des canaux existants pour créer une audience engagée et prédisposée à adopter le service. 

Zapier

Zapier, quant à lui, a opté pour une stratégie éducative et centrée sur le contenu pour renforcer sa présence et son autorité dans le domaine de “l’intégration d’applications”. En produisant du contenu instructif sur leur blog, Zapier a su éduquer et informer les utilisateurs potentiels sur l’automatisation des tâches entre différentes applications populaires telles que Gmail, Trello et Mailchimp. Cette approche a non seulement attiré une audience importante de 600 000 lecteurs en trois ans, mais elle a également positionné Zapier comme un leader d’opinion dans son secteur, renforçant ainsi sa crédibilité et son attractivité auprès des professionnels et des entreprises.

Swile

Enfin, Swile a lancé une campagne d’acquisition client ingénieuse pour promouvoir sa carte de titres-restaurant. En incitant les utilisateurs existants à parrainer leurs collègues avec des crédits Swile préchargés, l’entreprise a généré des milliers de nouveaux utilisateurs avec un taux de conversion impressionnant de 40% et un coût d’acquisition par utilisateur particulièrement compétitif. Cette stratégie a démontré l’efficacité du parrainage et de l’incitation directe pour favoriser l’adoption de son produit sur le marché.

Paypal

La stratégie de growth hacking de PayPal vise à surmonter les réticences des utilisateurs vis-à-vis des paiements en ligne. À une époque où la confiance dans les transactions numériques était faible, PayPal a pris le risque de convaincre les utilisateurs par une incitation financière directe. En offrant 20 $ à chaque nouvel inscrit et en récompensant aussi bien les parrains que les filleuls, PayPal a créé un puissant levier d’acquisition client basé sur le partage et le gain monétaire. Cette stratégie a permis à PayPal d’attirer rapidement une large base d’utilisateurs, capitalisant sur le principe du bouche-à-oreille amplifié par des incitations financières tangibles. En exploitant cette méthode, PayPal a non seulement surmonté les barrières initiales à l’adoption de leur service, mais a également constitué un réseau d’utilisateurs fidèles et engagés.

Ces exemples illustrent de manière éloquente l’impact du growth hacking en exploitant la créativité et une compréhension de leur marché cible. Ces entreprises ont non seulement amplifié leur visibilité et leurs ventes, mais elles ont également consolidé leur position de leader en captant l’attention et la en fidélisant une audience de plus en plus exigeante et connectée.


Certure est un collectif marketing qui accompagne les entrepreneurs dans le développement de leur activité grâce à des formations en ligne pratiques et actionnables.

Envie de dire Bonjour ?