BlogGrowth HackingGrowth marketer : grand guide du Growth marketing

Growth marketer : grand guide du Growth marketing

Qu’est ce qu’un Growth marketer et comment faire du Growth marketing ?

Sommaire :

  • Qu’est-ce que le growth marketing ?
  • Histoire du growth marketing
  • Que fait un growth marketer ?
  • Les piliers du Growth Marketing
  • Quelles sont les missions du Growth Marketer ?
  • Pourquoi le growth marketer est indispensable ?
  • Quelle est la différence entre Growth marketing et marketing traditionnel ?
  • Quelles sont les différences entre un growth marketer et un growth hacker ?
  • Quelle est la position du Growth marketer au sein d’une entreprise ?
  • Quelles sont les compétences des growth marketers ?
  • Quelles entreprises peuvent faire du growth marketing ?
  • Quels sont les outils qu’utilisent les Growth marketers ?
  • Comment apprendre le growth marketing ?
  • Formation : comment devenir Growth Marketer ?
  • Jobs : quels débouchés pour le Growth Marketer ?
  • Quel est le salaire d’un Growth Marketing Manager junior ou senior ?

Qu’est-ce que le growth marketing ?

« Le Growth Marketing n’est pas juste une fonction, c’est une manière de penser.»

Le Growth marketing a pour objectif d’améliorer la croissance des entreprises, et ce durablement. Le Growth marketing est souvent adopté par les start-ups et repose sur l’optimisation de toutes les étapes du parcours client de l’utilisateur. Le growth marketing analyse les comportements des consommateurs pour acquérir de nouveaux clients, fidéliser les clients existants et générer de la croissance. Cette approche se caractérise par une itération permanente, ce qui permet de créer une boucle vertueuse où les clients satisfaits deviennent des ambassadeurs de son entreprise, facilitant l’acquisition de clients…. 

Histoire du growth marketing

Le terme « growth marketing » a été inventé en 2010 par Sean Ellis, un consultant et investisseur en startups. Sean Ellis travaillait pour Dropbox et sa mission était d’augmenter rapidement le nombre d’utilisateurs. Il trouvait le terme « marketing » trop restrictif et peu adapté à sa mission chez Dropbox. Pour mieux décrire son approche, il a introduit le concept de « Growth Marketing ». Ce nouveau terme visait à souligner l’aspect expérimental de ses stratégies, souvent à la frontière du marketing et du développement produit. 

Pour augmenter rapidement son nombre d’utilisateurs, l’objectif du Growth marketing était de découvrir les moyens les plus efficaces pour accélérer la croissance d’une entreprise avec peu de ressources à sa disposition. Cette approche a séduit de nombreuses startups, popularisant ainsi le concept de growth marketing.

Si l’on regarde Google Trends, le terme “Growth marketing” est en hausse constante depuis 2015.

Que fait un growth marketer ?

Un growth marketer conçoit et exécute des stratégies marketing pour développer la croissance de son entreprise. Son travail se concentre sur trois axes principaux : l’acquisition, la conversion de nouveaux clients et la fidélisation des clients existants. Pour cela, il utilise les données pour éclairer ses décisions et optimiser ses actions. 

Par exemple, pour l’acquisition de nouveaux clients, un growth marketer peut lancer des campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux, optimiser le référencement naturel de son site web ou lancer des campagnes de marketing d’influence. 

Pour fidéliser ses clients, il peut mettre en place des programmes de fidélité, envoyer des newsletters personnalisées ou organiser des événements exclusifs… 

Le growth marketer teste constamment des hypothèses pour voir ce qui fonctionne le mieux. Par exemple, il peut tester deux versions d’une page web pour voir laquelle génère le plus de conversions. Il analyse ensuite les résultats pour apporter des ajustements et améliorer ses performances marketing. 

Sa polyvalence et sa capacité à interpréter les données le distinguent des marketeurs classiques, car il doit constamment adapter ses actions en fonction des résultats obtenus.

Les piliers du Growth Marketing

Dans le Growth Marketing, quatre piliers sont essentiels : Acquisition, Activation, Rétention et Referral. D’abord, il faut attirer de nouveaux clients. Ensuite, il faut les convaincre d’utiliser le produit. Une fois qu’ils sont là, il faut les garder. Enfin, il faut inciter les clients satisfaits à recommander le produit à d’autres. Ce modèle, appelé AARRR, guide les stratégies de Growth marketing des entreprises.

  • Tout d’abord, l’Acquisition consiste à attirer l’attention de nouveaux clients. Cela peut se faire à travers divers canaux, tels que les publicités en ligne, le SEO ou les campagnes d’influence.
  • Ensuite, une fois que ces nouveaux utilisateurs ont franchi la porte de l’entreprise, il est crucial de les activer, c’est-à-dire de les inciter à utiliser le produit ou le service. Cela implique souvent de créer une bonne expérience utilisateur.
  • La Rétention intervient alors pour maintenir ces clients engagés sur le long terme. Cela signifie offrir une valeur continue, répondre à leurs besoins et maintenir un niveau élevé de satisfaction client.
  • Enfin, le Referral complète ce cycle en capitalisant sur la satisfaction des clients existants pour encourager le bouche-à-oreille et attirer de nouveaux clients.

En suivant ce modèle, les entreprises peuvent non seulement attirer de nouveaux clients, mais aussi les fidéliser et les transformer en ambassadeurs de leur marque. 

Quelles sont les missions du Growth Marketer ?

Les missions d’un Growth Marketer sont axées sur l’acquisition et la fidélisation des clients. Il élabore une stratégie d’acquisition, active les prospects en clients, et fidélise les clients existants. 

Il met en place des actions pour maximiser les revenus, déploie des campagnes de marketing digital (SEO, SEA, réseaux sociaux, email marketing) et optimise le tunnel de conversion (site web, retargeting, landing pages, CTA). 

Enfin, le Growth Marketer suit et analyse les comportements des utilisateurs pour ajuster ses actions.

  • Acquisition de nouveaux clients
  • Optimisation de la rétention des utilisateurs existants
  • Découvrir et implémenter de nouvelles stratégies d’acquisition
  • Création de rapports et analyse des données
  • Optimisation des canaux d’acquisition existants
  • Optimisation de l’expérience utilisateur

Pourquoi le growth marketer est indispensable ?

Le growth marketer est désormais indispensable pour les entreprises. Voici pourquoi : 

  • Premièrement, avec des stratégies de Growth marketing, les entreprises peuvent accélérer leur croissance de manière significative. 
  • Deuxièmement, en optimisant les processus marketing et en utilisant les données pour prendre de bonnes décisions business, le growth marketer maximise la rentabilité de l’entreprise et son retour sur investissement. 
  • Troisièmement, la capacité qu’à le Growth marketer à utiliser les données pour ajuster rapidement ses stratégies permet aux entreprises de rester agiles dans un environnement changeant et de répondre aux évolutions des préférences des consommateurs.

Quelle est la différence entre Growth marketing et marketing traditionnel ?

Le marketing traditionnel et le growth marketing se différencient sur plusieurs aspects clés.

Stratégies :

  • Marketer traditionnel : le marketer Traditionnel  mise sur des médias historiques comme les publicités télévisées et les campagne d’affichage pour toucher un maximum de personnes.
  • Growth marketer  : à l’inverse, le Growth marketer préfère tester rapidement différentes approches marketing à petite échelle, sur des médias souvent digitaux, et ajuster sa stratégie en fonction des résultats obtenus. Cela peut inclure l’utilisation de publicités sur les réseaux sociaux ou des campagnes d’email marketing…

Étapes du Cycle de Vie :

  • Marketer traditionnel : il se concentre sur le démarrage du cycle de vie du produit, en attirant l’attention des nouveaux clients et en les incitant à acheter.
  • Growth marketer  : en revanche, le growth marketer couvre l’ensemble du parcours client, depuis le premier contact jusqu’à l’achat et cherche à créer des relations durables pour maximiser la valeur client.

Objectif :

  • Marketer traditionnel  : Il vise généralement à réaliser des ventes rapides et à court terme, en convertissant les prospects en clients.
  • Growth marketer  : à l’inverse, le growth marketer vise à une croissance à long terme en cherchant à fidéliser les clients existants et à augmenter leur valeur au fil du temps.

Rôle :

  • Marketer traditionnel : le marketeur traditionnel se concentre généralement sur la mise en œuvre de campagnes publicitaires, la gestion des budgets et la coordination avec des agences externes. Son objectif principal est de convertir les prospects en clients.
  • Growth marketer : en revanche, le growth marketer adopte une approche plus polyvalente et axée sur les données. Il analyse en temps réel les performances des campagnes et recherche continuellement de nouvelles opportunités de croissance. Son objectif principal est de créer une expérience client cohérente à chaque étape du parcours.

Quelles sont les différences entre un growth marketer et un growth hacker ?

Les termes Growth Marketing et Growth Hacking sont souvent confondus, mais ils diffèrent par leur approche et leurs objectifs. Le Growth Marketing vise à croître durablement en se concentrant sur la fidélisation à long terme des clients. Cela implique de comprendre profondément ses clients et de  construire une relation avec eux.  Le Growth Marketer met l’accent sur le branding, en développant l’image de marque à travers des stratégies de contenu qui prennent du temps à porter leurs fruits mais qui renforcent la reconnaissance de la marque. 

Le Growth Hacking, en revanche, cherche une croissance rapide et à court terme. Né dans la Silicon Valley, il se focalise sur des actions mesurables et rapidement scalables.  Pour lui, le branding est moins prioritaire car il privilégie les tactiques qui montrent des résultats immédiats.

Ainsi, bien que les deux rôles partagent le même objectif, le Growth Marketer adopte une vision à long terme en intégrant le branding et la fidélisation, tandis que le Growth Hacker privilégie des actions rapides et mesurables pour atteindre ses objectifs de croissance

Quelle est la position du Growth marketer au sein d’une entreprise ?

Le Growth Marketer joue un rôle crucial au sein d’une entreprise. Dans une start-up, il peut travailler seul, gérant plusieurs aspects de la stratégie marketing pour optimiser la croissance. Son travail implique souvent de tester rapidement diverses stratégies pour identifier celles qui fonctionnent le mieux. En revanche, dans des entreprises plus grandes, il fait partie d’une équipe dédiée. Cette équipe multidisciplinaire inclut des développeurs, des créateurs de contenu, des rédacteurs, chefs de projet, experts SEO… 

Pour des projets de grande envergure, le Growth Marketer peut aussi collaborer avec des freelances pour des besoins plus spécifiques comme la création de contenu graphique….  La clé de son succès réside dans sa capacité à collaborer avec les équipes diverses comme avec “le produit” et les commerciaux.

Quelles sont les compétences des growth marketers ?

Pour exceller dans ce poste, une combinaison de compétences en marketing, en communication, en analytics et en gestion de projet est indispensable. 

  • Curiosité : les growth marketers doivent être curieux et constamment à la recherche de nouvelles opportunités et de moyens d’améliorer les performances. 
  • Créativité et flexibilité : la capacité à penser de manière créative et à s’adapter rapidement à des situations changeantes est cruciale pour trouver des solutions performantes.
  • Travail en équipe : travailler en étroite collaboration avec d’autres membres de l’équipe et être capable de résoudre efficacement les problèmes sont des compétences essentielles pour un growth marketer.
  • Apprentissage continu : dans un domaine en constante évolution comme le marketing digital, il est essentiel de rester à jour sur les dernières tendances, technologies et meilleures pratiques.

Tout Growth marketer doit également avoir des compétences techniques :

  • Leviers marketing : les growth marketers doivent avoir une expertise dans des domaines comme le SEO, le SEA et les réseaux sociaux..
  • Informatique : la connaissance des langages de programmation et la capacité à automatiser des tâches sont des compétences précieuses pour développer des solutions personnalisées.
  • Analytics : savoir utiliser des outils comme Google Analytics pour mesurer la performance des campagnes et prendre des décisions basées sur les données est essentiel pour optimiser les stratégies marketing.

Quelles entreprises peuvent faire du growth marketing ?

Toutes les entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, dans les secteurs B2B ou B2C, peuvent faire du Growth Marketing. Ce n’est plus réservé uniquement aux startups en plein essor. En fait, toute entreprise qui cherche à croître de manière durable peut tirer parti de cette approche. Que ce soit pour lancer de nouveaux produits ou services ou pour consolider leur présence sur le marché, le Growth Marketing offre des stratégies efficaces pour attirer et fidéliser les clients en se concentrant sur leurs besoins et en utilisant les outils numériques à disposition.

Quels sont les outils qu’utilisent les Growth marketers ?

Il existe un grand nombre d’outils, chacun étant utile pour différents domaines du growth marketing. 

  • SEO : Ces outils aident à optimiser votre site et votre contenu pour les moteurs de recherche.
  • Analyse des données : les outils d’analyse de données permettent de comprendre le comportement des utilisateurs, d’identifier les tendances et de mesurer l’efficacité de vos campagnes.
  • Automatisation : Les outils d’automatisation rendent vos processus marketing plus efficaces en automatisant les tâches répétitives comme l’envoi d’emails ou la gestion des publications sur les réseaux sociaux.
  • Gestion des médias sociaux : Ces outils facilitent la planification, la publication et l’analyse de vos contenus sur les différentes plateformes sociales.
  • Création de pages de destination et CMS : Ils vous aident à concevoir des sites internet et des landing pages attractives.
  • Email marketing : Ces outils vous permettent de créer, envoyer et suivre des campagnes d’emailing efficaces.
  • Design : Ils sont essentiels pour créer des visuels professionnels pour vos campagnes marketing.
  • Gestion de projet : Ces outils améliorent la collaboration et l’organisation au sein de votre équipe.
  • Collaboration : Ils facilitent le travail collaboratif et la conception de vos projets marketing.

Utiliser les bons outils est essentiel pour élaborer une stratégie de growth hacking performante et pertinente. Les outils adaptés vous permettront d’optimiser chaque aspect de votre marketing digital, rendant vos efforts plus efficaces et votre activité plus rentable.

Comment apprendre le growth marketing ?

Pour devenir Growth marketer, il est essentiel d’acquérir des compétences techniques et marketing. Une formation spécifique au titre de “Growth marketer” n’existe pas, mais diverses méthodes peuvent vous aider à développer les compétences nécessaires. Voici quelques étapes concrètes :

  1. Se tenir informé sur les dernières tendances : le marketing digital évolue rapidement. Suivez des blogs, des podcasts, des newsletters et des groupes de discussion sur les réseaux sociaux pour rester à jour. Les experts partagent souvent des astuces et des conseils qui peuvent enrichir vos compétences en growth marketing.
  2. Participer à des workshops : de nombreux workshops sont disponibles. Participer à ces événements vous aidera à acquérir de nouvelles compétences et à rencontrer d’autres professionnels du domaine.
  3. Pratiquer ce que vous avez appris : appliquez vos connaissances à des projets personnels ou professionnels. La pratique est essentielle pour découvrir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Les formations en growth marketing : Les formations offrent une immersion dans le monde du Growth marketing. Ils sont souvent conçus pour les professionnels en reconversion ou ceux qui souhaitent acquérir rapidement des compétences spécifiques. Pendant ces formations, vous apprendrez des techniques telles que l’analyse de données, l’optimisation de l’entonnoir de conversion, la mise en œuvre d’expérimentations et bien plus encore. Les formations sont idéales si vous préférez une expérience d’apprentissage accélérée.

En combinant ces méthodes, vous pourrez développer une solide base en growth marketing et appliquer ces compétences pour créer des stratégies marketing rentables.

Formation : comment devenir Growth Marketer ?

Pour devenir Growth marketer, il n’existe pas de parcours traditionnel dans les écoles de commerce ou d’ingénieur. Cependant, des formations spécialisées, comme celle de Certure, offrent des bases solides. Leur formation en ligne de Growth marketing, élaborée par 10 directeurs growth et marketing de grandes entreprises comme Amazon et L’Oréal, couvre tous les aspects du Growth Hacking. Elle propose des études de cas, des exemples de stratégies, des audits, et plus encore. 

En plus  de 32 heures , vous apprendrez à mettre en place des stratégies d’acquisition, à optimiser votre SEO, et à créer des pages de vente performantes. Chaque module comprend des vidéos explicatives, des exemples concrets et des partages d’écran. À l’issue de ces 9 chapitres vous pourrez concevoir des stratégies de growth marketing performantes et rentables. 

Jobs : quels débouchés pour le Growth Marketer ?

Le poste de growth marketer est en pleine évolution. Les besoins des clients et les technologies changent rapidement, ce qui offre de nombreuses perspectives de carrière. Les débouchés pour un Growth Marketer sont variés. Un growth marketer peut évoluer vers des postes plus spécialisés comme responsable analytics, SEO, expérience client ou bien CRM. 

Un growth marketer peut également évoluer vers des postes de management comme Directeur of Acquisition, Head of Growth, Directeur produit… Ces rôles permettent d’avoir plus de responsabilité et d‘avoir un rôle à jouer dans la stratégie numérique de l’entreprise.

Quel est le salaire d’un Growth Marketing Manager junior ou senior ?

Le salaire d’un Growth Marketing Manager en France varie en fonction de l’expérience, de la taille de l’entreprise et du secteur d’activité. Voici un aperçu des salaires :

  • Salaire médian : 47 500 euros bruts par an (26,10 euros par heure)
  • Junior (0 à 3 ans d’expérience) : 38 000 à 50 000 euros bruts par an
  • Confirmé (4 à 8 ans d’expérience) : 45 000 à 62 500 euros bruts par an
  • Senior (plus de 8 ans d’expérience) : jusqu’à 65 000 euros bruts par an

Les salaires peuvent être plus élevés à Paris en raison de la forte demande pour ce type de profil. En moyenne, un Growth Manager avec une expérience intermédiaire peut s’attendre à un salaire de 40 000 à 60 000 euros annuel. Les profils plus expérimentés ou ceux travaillant dans des grandes entreprises peuvent atteindre des salaires nettement supérieurs.


Certure est un collectif marketing qui accompagne les entrepreneurs dans le développement de leur activité grâce à des formations en ligne pratiques et actionnables.

Envie de dire Bonjour ?