BlogGrowth HackingQuelles sont les différences entre B2B et B2C (Marketing)

Quelles sont les différences entre B2B et B2C (Marketing)

Marketing B2B et Marketing B2C – toutes les différences

Les stratégies de growth marketing peuvent varier considérablement en fonction du modèle économique, qu’il soit B2B (business-to-business) ou B2C (business-to-consumer).

Une entreprise B2B génère des revenus en vendant ses produits ou services à d’autres entreprises. Par exemple, des entreprises comme Aircall et HubSpot vendent des services sous forme d’abonnement à d’autres entreprises, souvent avec des contrats à long terme.

Les entreprises B2B ont besoin de moins de clients car chaque client représente une valeur plus élevée, souvent des milliers d’euros par transaction. Le taux de rétention des clients (churn) est donc un indicateur clé de performance pour ces entreprises.

“Le taux de rétention client correspond au nombre de clients qu’une entreprise parvient à fidéliser sur une période donnée”

“Le churn représente la proportion de clients perdus par une entreprise ou un produit sur une période donnée”

En revanche, les entreprises B2C vendent directement aux consommateurs, comme Cdiscount, Airbnb, Horace, Uber et Apple. Ces entreprises comptent sur des millions de consommateurs, chacun ayant une valeur à vie (LTV) plus faible. 

 “La lifetime value permet de calculer le chiffre d’affaires qu’un client rapporte en moyenne à l’entreprise tout au long de sa durée de vie comme client.”

Par exemple, Netflix a une LTV de 291€ par utilisateur.

Pour les entreprises B2C, il est crucial de maintenir un coût d’acquisition client bas pour être rentable. En effet, plus la LTV est faible, moins l’entreprise peut dépenser pour acquérir un nouveau client. Dans les marchés concurrentiels, c’est un enjeu majeur. 

On a vu le B2C et le B2B mais certaines entreprises, comme Malt ou Facebook, combinent les deux approches en vendant des espaces publicitaires aux entreprises tout en attirant une vaste audience de consommateurs. 

Les techniques marketing et de growth Hacking diffèrent donc selon le marché visé : le marketing B2B utilise des stratégies spécifiques aux relations inter-entreprises, tandis que le marketing B2C développe des techniques destinées au grand public. 

Sommaire :

  • Mieux vaut-il faire du marketing B2B ou B2C ? 
  • Au niveau de la cible, quelles sont les 4 différences entre le marketing B2B et B2C ? 
  • Au niveau du marketing de contenu, quelles sont les différences entre B2B et B2C ? 
  • Quelles sont les canaux de growth marketing préférés en B2B et en B2C ?
  • Quelles sont les 3 Points Communs entre B2C et B2B ?
  • Conclusion

Mieux vaut-il faire du marketing B2B ou B2C ? 

Le choix entre le B2B et le B2C dépend des objectifs de votre entreprise, de votre marché cible et de vos ressources. Chaque modèle a ses avantages et inconvénients spécifiques.

Avantages du B2B :

  1. Revenus par client plus élevés : les transactions B2B impliquent souvent des montants élevés – plusieurs milliers d’euros-, ce qui peut générer des revenus importants par client.
  2. Stabilité: les contrats B2B apportent une certaine stabilité financière et une prévisibilité des revenus

Inconvénients du B2B :

  1. Cycles de vente plus longs : les processus de décision sont plus complexes et prennent plus de temps, ce qui peut retarder les revenus.
  2. Coûts d’acquisition élevés : attirer et convertir des clients B2B demande des efforts marketing et de vente plus importants

Avantages du B2C :

  1. Large public cible : les entreprises B2C peuvent toucher un large éventail de consommateurs, ce qui offre un potentiel de marché énorme.
  2. Cycles de vente plus courts : les décisions d’achat des consommateurs sont généralement plus rapides, permettant une conversion plus rapide des prospects en clients.

Inconvénients du B2C :

  1. Lifetime Value (LTV) plus faible : chaque client individuel génère généralement moins de revenus, nécessitant un volume de ventes élevé pour être rentable.
  2. Concurrence intense : le marché B2C est souvent saturé, ce qui rend la différenciation et la fidélisation des clients plus difficiles.

En fin de compte, le meilleur modèle pour votre entreprise dépendra de votre capacité à optimiser l’acquisition et la rétention des clients, ainsi que de votre aptitude à répondre aux spécificités de votre marché cible. Le B2B offre des relations stables et des revenus élevés par client, mais nécessite des efforts de vente importants. Le B2C permet de toucher un vaste public rapidement, mais avec des marges potentiellement plus faibles et une concurrence accrue.

Au niveau de la cible, quelles sont les 4 différences entre le marketing B2B et B2C ?

Prise de décision

B2B : en B2B, les décisions d’achat sont prises collectivement pour l’entreprise. Ce processus implique souvent plusieurs parties prenantes de différents départements tels que le marketing, les achats et la direction où chaque membre donne son point de vu. Ce qui se traduit par un cycle de décision long

B2C : en revanche, en B2C, la prise de décision est plus directe et individuelle. Que ce soit pour acheter un smartphone, des vêtements ou choisir une destination de vacances, la décision repose généralement sur les préférences personnelles. Souvent, une seule personne ou au maximum deux, comme les couples, prennent la décision. Cela se traduit par un cycle de décision plus court et plus spontané.

Ethos : logique vs émotion

B2B : le marketing B2B repose principalement sur la logique et les faits. Les décisions sont fondées sur des critères objectifs tels que les économies réalisées, le retour sur investissement (ROI) et la productivité. Les acheteurs B2B se posent des questions comme : « Combien cette solution nous fera-t-elle économiser ? » ou « Quel sera le ROI de ce service ? ». 

Les décisions sont prises en fonction de ce qui apporte le plus de valeur à l’entreprise.

B2C : à l’inverse, le marketing B2C est fortement influencé par les émotions. Les consommateurs prennent souvent des décisions d’achat basées sur l’attrait émotionnel d’un produit ou service. Bien que des aspects pratiques comme le coût  et l’esthétique soient pris en compte, la question principale est : « Cet achat me rendra-t-il heureux ? ». Ainsi, les campagnes B2C cherchent à établir une connexion émotionnelle avec les consommateurs.

Sensibilité aux prix

B2B : les acheteurs B2B se concentrent sur la valeur et les avantages à long terme d’un produit ou service, plutôt que sur le prix. Ils sont disposés à investir davantage si la solution proposée résout efficacement un problème. 

B2C : les consommateurs B2C sont plus sensibles aux prix et cherchent généralement des offres avantageuses. Ils se posent des questions comme : « Y a-t-il une promotion ? » ou « Est-ce une bonne affaire ? ». 

La tarification doit être simple et facile à comprendre, souvent basée sur un modèle unique. 

Support client

B2B : le support client en B2B est généralement plus personnalisé et proactif. En raison de la valeur élevée des clients B2B, les entreprises investissent davantage dans un support de qualité pour garantir la satisfaction et la fidélité. Chaque client étant crucial, le support vise à créer des relations solides et durables, répondant de manière proactive aux besoins spécifiques des clients.

B2C : en B2C, le support client est souvent plus transactionnel et standardisé. Les interactions sont généralement brèves et visent à résoudre rapidement les problèmes. Les consommateurs sont souvent assistés par des chatbots IA ou des représentants qui utilisent des réponses préétablies. L’objectif principal est de fournir une réponse rapide et efficace, même si cela signifie moins de personnalisation.

Au niveau du marketing de contenu, quelles sont les différences entre B2B et B2C ? 

Marketing de contenu : informatif vs divertissant

B2B : un service B2B est généralement plus complexe que son équivalent B2C. Par conséquent, le contenu dans une stratégie de marketing B2B doit avant tout être informatif. Il doit éduquer le potentiel acheteur, démontrer l’expertise de l’industrie et fournir des informations précieuses. Les types de contenu les plus efficaces pour le B2B incluent :

  • Livres blancs
  • Études de cas
  • Rapports sectoriels
  • Guides d’experts

B2C : la connexion entre la marque et l’acheteur en B2C se fait souvent émotionnellement. Pour qu’un achat soit justifié par l’acheteur, il doit lui procurer du plaisir. L’un des meilleurs moyens de satisfaire ce besoin est de divertir. C’est pourquoi le contenu B2C doit être axé sur le divertissement, l’engagement et l’émotion. Les types de contenu les plus efficaces pour le B2C sont les :

  • Publications sur les réseaux sociaux
  • Vidéos
  • Contenu généré par les utilisateurs (UGC)
  • Concours et giveaways

Des stratégies de contenu avec des objectifs marketing qui sont différents en B2B et en B2C 

Que ce soit en B2B ou en B2C, les contenus jouent un rôle crucial pour gagner en visibilité et en légitimité. Cependant, la stratégie de contenu varie considérablement entre les deux marchés. Il est essentiel de distinguer le brand content du content marketing, deux approches totalement différentes.

B2C : le brand content est souvent privilégié. Il s’agit de créer des contenus divertissants centrés sur la marque et ses valeurs, permettant ainsi de bâtir une véritable identité de marque (comme le fait Horace). Ces contenus sont conçus pour capter l’attention des consommateurs et favoriser l’affection envers la marque. Par conséquent, il y a plus de créativité et d’originalité dans les contenus B2C.

B2B : en revanche, le content marketing est la stratégie privilégiée en B2B. Cette approche vise à répondre aux besoins des clients et à les éduquer grâce à des contenus de qualité. Ici, ce n’est pas la marque qui est au centre des contenus, mais le client. 

L’objectif est de résoudre les problématiques des clients potentiels, de démontrer l’expertise de l’entreprise et d’éduquer les prospects.

Quelles sont les différences de fond et de forme dans le contenu ?

Les formats de contenu sont également différents entre le B2B et le B2C

B2C : en B2C, les contenus sont visuels et attrayants (infographies, vidéos) pour séduire les consommateurs. De plus, les contenus seront diffusés via des canaux de communication comme la télévision, le cinéma et les réseaux sociaux.

B2B : En B2B, les contenus sont détaillés (livres blancs, articles de blog) et sont diffusés sur des canaux professionnels comme LinkedIn et les blogs d’entreprise.

Enfin, le vocabulaire utilisé dans les contenus est différent. En B2B, un vocabulaire spécifique à l’activité, c’est-à-dire le jargon du secteur, est utilisé. En B2C, un vocabulaire plus simple est préféré pour faciliter la compréhension des consommateurs.

Quelles sont les canaux de growth marketing préférés en B2B et en B2C ?

Canaux de marketing B2C

Pour les entreprises B2C, certains canaux d’acquisition sont plus efficaces que d’autres.

Réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Reddit, etc., offrent une portée importante pour faire de la publicité. Cependant, les visiteurs de ces plateformes sont là pour se divertir et peuvent avoir une intention d’achat faible, ce qui peut conduire à des coûts par clic bas, mais des coûts d’acquisition client élevés.

“Le CPC permet aux annonceurs de payer uniquement lorsqu’un internaute clique sur la publicité.”

“Le coût d’acquisition client correspond au montant moyen dépensé pour transformer un prospect en client.”

Programmes de parrainage : beaucoup d’entreprises B2C développent leur croissance grâce à des programmes de parrainage. Un exemple d’un programme de parrainage qui marche pourrait être de faire bénéficier la personne invité d’une réduction sur votre produit ou service, et de rémunérer le parrain « Donnez 20€, recevez 20€ »

Cela permet d’inciter les utilisateurs à recommander votre service à vos amis. Blablacar, Legalstart, et Aircall ont largement bénéficié de ces programmes pour se développer rapidement.

Marketing d’affiliation : les programmes d’affiliation sont également très efficaces pour les entreprises B2C. Les blogueurs ou publications en ligne créent du contenu et redirigent du trafic vers le site de l’entreprise, recevant une commission pour chaque conversion ou lead généré. Ce modèle de partage des revenus est très répandu dans le e-commerce, comme avec Horace et Typology. 

Canaux de marketing B2B

Les entreprises B2B, avec des cycles de vente plus longs et des achats plus réfléchis, utilisent des canaux de marketing nécessitant un contact direct et personnalisé. Voici quelques canaux clés :

Salons et événements : les conférences, salons professionnels et évenements sont populaires. Ils permettent un contact direct avec les prospects et donnent la possibilité de bâtir des relations de confiance avec les clients potentiels.

Webinaires et emailing : les webinaires et l’emailing sont des outils essentiels. Les campagnes d’emailing en B2B visent à établir des relations sur le long terme plutôt qu’à vendre immédiatement.

Publicité sur LinkedIn : LinkedIn est particulièrement efficace pour le marketing B2B. En ciblant des utilisateurs par leur titre de poste, comme « Growth Hacking manager », les entreprises peuvent atteindre des décideurs clés.

Quelles sont les 3 Points Communs entre B2C et B2B ?

Relations humaines

Bien que B2B se réfère aux entreprises et B2C aux consommateurs, il est important de comprendre qu’aucune entreprise ne prend des décisions d’achat toute seule. Ce sont des individus au sein de ces entreprises qui évaluent les options, font des choix et achètent des produits ou services. 

En fin de compte, que ce soit en B2B ou en B2C, il s’agit toujours d’interactions avec une personne. La clé est de se rappeler que, même dans un contexte professionnel, c’est à des personnes que vous vous adressez. 

Il ne faut pas non plus tomber dans le piège de rendre le marketing B2B ennuyeux. Même si l’accent est davantage mis sur la logique que sur l’émotion, une communication engageante reste essentielle pour capter l’attention et convaincre.

Une réponse à un problème

Qu’il s’agisse de B2B ou de B2C, une stratégie marketing efficace repose sur la présentation de solutions à des problèmes. Cependant, l’erreur que commettent de nombreux marketeurs B2B est de se concentrer plus sur les fonctionnalités de son produit que sur la valeur ajoutée. Ahrefs, par exemple, met en avant non seulement ses fonctionnalités, mais surtout comment celles-ci peuvent résoudre des problèmes spécifiques des professionnels.

Data

Que ce soit en B2B ou en B2C, la clé d’une campagne marketing performante réside dans la connaissance de son audience. En marketing B2B, cela implique de comprendre les caractéristiques démographiques, les secteurs d’activité, les pain points et les besoins des entreprises ciblées. 

En B2C, il s’agit de plonger dans la vie personnelle des consommateurs, leurs préférences, comportements et motivations. 

Les données et les analyses permettent de personnaliser les approches. 

En B2B, cela signifie adapter les communications aux défis et opportunités spécifiques de chaque entreprise. 

En B2C, il s’agit de fournir des expériences d’achat personnalisées et de suggérer des produits en fonction des achats précédents. 

Conclusion

En fin de compte, le choix entre le B2B et le B2C dépend des objectifs de votre entreprise, de votre marché cible et de vos ressources. Chaque modèle présente des avantages et des défis uniques. Le B2B offre des relations stables et des revenus élevés par client, mais nécessite des efforts de vente importants. Le B2C permet de toucher un vaste public rapidement, mais avec des marges potentiellement plus faibles et une concurrence accrue. En comprenant les spécificités de chaque modèle, vous pouvez développer des stratégies marketing adaptées qui maximiseront votre croissance et votre rentabilité.


Certure est un collectif marketing qui accompagne les entrepreneurs dans le développement de leur activité grâce à des formations en ligne pratiques et actionnables.

Envie de dire Bonjour ?